preloader
Informations de contact
14 Rue Clemenceau, 57185 Clouange
contact@tulipcommerce.com
Tél: +33 612 708 921

L’art du SEO appliqué au e-store, épisode 3 : l’On Page… ou comment prémâcher le travail à Google !

Après les mots-clés et l’architecture du site web, attaquons-nous à présent au troisième pilier du triptyque de l’art du SEO appliqué à la boutique en ligne : l’optimisation On Page !

Que vous soyez chargé de référencement dans une agence web, growth hacker qui cherche à accélérer l’acquisition d’un trafic qualifié ou simplement un commerçant qui souhaite passer à la vitesse supérieure en misant sur une boutique en ligne qui performe, vous allez pouvoir suivre nos guides SEO sans prise de tête.

Comme à l’accoutumée, Tulip Commerce vous propose des recommandations détaillées, applicables par les utilisateurs non-avertis et prêtes à l’emploi.

Les “avis” et les balises “Alt” : deux piliers décisifs

L’On Page Optimization, que l’on traduira en français par le référencement On Page, consiste à positionner les bons mots-clés aux bons endroits pour faciliter le travail au robot de Google. En somme, nous allons prémâcher le travail au moteur de recherche pour nous assurer qu’il comprenne très vite l’intérêt de la page qu’il parcourt.

Dans cet article, nous allons vous proposer une checklist exhaustive pour maîtriser les bonnes pratiques On Page sur trois niveaux : 

  1. Le SEO On Page des pages “catégories” de votre boutique en ligne : 
  2. Le SEO On Page des pages “produits” de votre boutique en ligne ; 
  3. Le SEO On Page du contenu de votre blog, si vous en avez.

Avant de voir tout cela plus en détail, voici quelques points clés qu’il faut bien retenir pour la suite : 

  • Selon une étude signée SEMRush, les mots-clés qui se réfèrent aux avis des clients (Reviews) sont les plus séduisants pour les internautes. Vous pouvez les inclure dans un article de blog ou dans une page “Avis” de votre boutique en ligne. Google semble très friand des pages d’avis, puisqu’il les ressort sur 57,96 % des requêtes en lien avec le commerce en ligne.
  • Les mots-clés “cachés” dans les images (via la balise “Alt”) sont 51 % plus efficaces que les mots-clés insérés dans le corps du texte, toujours selon l’étude SEMRush.

La grande checklist du SEO On Page de la boutique en ligne (7 éléments)

Les pages produits et catégories ainsi que les articles de blog sont les éléments les plus importants pour votre taux de conversion. Si ces pages s’affichent sur la première page pour les bonnes requêtes, elles redirigeront le trafic automatiquement vers les pages d’achat. Pour les optimiser sur le volet On Page, vous devez placer le mot-clé principal et ses variantes dans les bonnes cases. Suivez cette checklist :

  1. Dans le permalien. Si vous êtes sur la catégorie “bracelet pour homme”, le permalien de cette page devra être : /bracelets-homme. Notez que les meilleurs permaliens ne dépassent pas trois mots séparés par un tiret, sans préposition et autres mots de liaison. On vous conseille d’éviter le plus possible les sous-répertoires. Préférez www.monsite.fr/bracelets-homme à www.monsite.fr/accessoires/catégories/bracelets-homme.
  2. Dans la balise de titre H1. Plus le mot-clé principal est en début de titre, plus il aura de jus SEO. Attention : pas plus d’une balise H1 par page !
  3. Dans le corps du texte. C’est ici que les choses deviennent un peu plus délicate. Voici toutefois quelques recommandations : fini le temps du spam et de la mitraillette à mots-clés. Pour un article de 300 mots, votre mot-clé principal devra apparaître entre 3 et 6 fois, le plus naturellement possible, et à au moins une reprise dans l’introduction. Tulip Commerce peut vous former à l’optimisation sémantique.
  4. Dans la balise “Alt” des images. Il s’agit d’une balise de texte qui s’affiche si l’image ne se charge pas (faible débit internet, utilisateur ayant désactivé l’affichage des images, utilisateur malvoyant qui utilise l’audiodescription, etc.). La balise “Alt” est un excellent emplacement pour intégrer un mot-clé optimisé car justement, le texte est rarement visible. Vous pouvez donc vous permettre un mot-clé brut non “francisé”. De plus, Google ne peut pas lire les images. Il va s’appuyer sur la balise “Alt” pour savoir de quoi il s’agit.
  5. Dans les métadonnées, à savoir le méta-titre (le titre qui s’affiche sur la page de résultats de Google) et la méta-description (le petit bloc de texte qui s’affiche sous le méta-titre sur la page des résultats). 
  6. Allez jusqu’à 1000 mots de contenu sur les catégories, voire les produits les plus vendeurs ou qui ont le meilleur potentiel commercial. Si vous avez peu de catégories et/ou de produits, il serait intéressant d’aller jusqu’à 2000 mots dans la mesure du possible. Vous pouvez positionner une partie du texte en fin de page pour ne pas détourner l’utilisateur de l’achat. Si vous n’avez pas d’idées, vous pouvez rédiger des tests produits en consentant quelques inconvénients mineurs aux modèles vendus ou en proposant un guide d’utilisation de vos produits.
  1. Si après tout cela, vous avez un concurrent local qui vous surclasse, prenez le temps de lire les descriptions de ses produits et de ses pages catégories et inspirez-vous des variantes du mot-clé principal qu’il utilise.

Bien que cela n’ait aucun impact sur le référencement naturel de votre boutique en ligne, investissez dans un Photoshoot de vos produits. Des photos de qualité professionnelle, même basiques et avec peu d’inspiration, feront beaucoup de bien à la conversion !

En continuant à naviguer sur le site vous déclarez acceptez leur utilisation.
×

Bonjour!

Laissez un message à un de nos représentants ou envoyez-nous un e-mail à hello@tulipcommerce.com

× Comment puis-je vous aider ?