preloader
Informations de contact
14 Rue Clemenceau, 57185 Clouange
contact@tulipcommerce.com
Tél: +33 612 708 921

Post-Covid : les 4 tendances du e-commerce pour le 2e semestre 2020

Post-Covid - tendances du e-commerce

Accentuation des comportements d’achat générationnels et genrés, accélération du taux de pénétration du commerce en ligne et du click & collect (avancée rapide estimée à +6 ans), explosion des achats dits “psychologiques” pour égayer les intérieurs en temps de confinement… les tendances du e-commerce post-Covid sont intrigantes ! 

Tulip Commerce vous met à la page et vous propose la synthèse de sa veille hebdomadaire d’une situation particulièrement volatile !

Tendance n°1 : les comportements générationnels deviennent plus marqués

Lorsqu’il s’agit des comportements d’achat, le Covid-19 a accentué la frontière entre les générations. Les consommateurs de différentes tranches d’âge ont en effet réagi différemment à la crise sanitaire. Il est important de souligner que la situation évolue rapidement : jamais un événement global n’a connu autant de soubresauts dans l’histoire moderne de la statistique. 

Les enquêtes sont rapidement dépassées par les péripéties, et les comportements changent au gré des nouvelles lois et des annonces très médiatisées de la communauté scientifique. Voici en tout cas ce que l’on peut dire sur les tendances générationnelles du Covid-19 en ce qui concerne le commerce électronique.

#1 La génération Z et les Millenials (+18 ans)

Une enquête menée auprès des consommateurs des pays de l’OCDE (dont la France) a révélé que 96 % des jeunes (Millenials et Génération Z) sont particulièrement préoccupés par la pandémie et ses effets sur l’économie. Cette inquiétude les conduit à modifier leur comportement de manière plus radicale que les autres générations, notamment en réduisant leurs dépenses, en faisant des provisions (épargne) et en privilégiant les biens aux expériences… un comportement qui tranche avec leurs habitudes pré-Covid.

En somme, un 18 – 30 ans va plutôt acheter des vêtements, un ordinateur ou de la nourriture plutôt qu’un abonnement au cinéma ou un voyage. C’est ce que certains spécialistes appellent le “principe de réalité”.

#2 La génération X et les baby-boomers (+54 ans)

Les générations plus âgées sont beaucoup moins préoccupées par les retombées économiques du Covid-19. Par exemple, seuls 24 % des baby-boomers et 34 % des membres de la génération X prennent en compte la situation sanitaire et économique actuelle dans leur acte d’achat. 

Cette tendance avantage donc les commerçants et les artisans qui proposent des biens et des services à destination de cette cible (produits de soins, appareils électroménagers, vins, livres physiques et numériques, cosmétiques, outils de bricolage, services de garagiste, etc.).

Tendance n°2 : le genre impacte toujours le comportement d’achat en ligne

Si les données montrent que les comportements d’achat en ligne évoluent en fonction des différences générationnelles, on observe également des variations en fonction du sexe. Les femmes sont plus susceptibles de s’inquiéter des effets du COVID-19, mais cela ne se ressent pas forcément sur leur comportement d’achat.

Ainsi, un tiers des hommes, contre 25 % des femmes, ont déclaré que la pandémie avait un impact direct sur leurs dépenses de consommation. En outre, 36 % des hommes, contre 28 % des femmes, ont déclaré que la pandémie avait une incidence sur leurs dépenses d’expériences (voyages, restaurants, divertissements, etc.). 

Il a également été démontré que les hommes étaient plus nombreux à acheter en ligne que les femmes (35 % contre 17 %) mais aussi à recourir au Click and Collect, en commandant en ligne et en récupérant le produit sur place (29 % contre 11 %). On vous en parlait ici.

Tendance n°3 : évolution des recettes dans le commerce électronique

Distanciation physique oblige, les magasins en dur ont reçu moins de monde. Ils ont donc fatalement vu leur volume d’affaires baisser d’un pourcentage de deux chiffres. Comme les besoins ne se sont pas forcément annulés avec la pandémie, les consommateurs se sont reportés sur le commerce en ligne quand celui-ci était proposé. Et ce sont les commerçants proposant des articles ménagers, des produits d’épicerie et de l’agroalimentaire qui ont gagné le jackpot.

JD.com, le plus grand détaillant en ligne de Chine, a vu les ventes d’articles ménagers courants quadrupler (+400%) par rapport à la même période en 2019. Une enquête menée par Engine a révélé que les consommateurs ont dépensé jusqu’à 30 % en plus sur les boutiques en ligne en comparaison avec un scénario sans Covid. 

Selon Rakuten Intelligence, le commerce en ligne de l’agroalimentaire a bondi de 250 % en mars 2020 en comparaison avec le même mois en 2019. La pandémie a donc eu un effet accélérateur indéniable sur le taux de pénétration du e-commerce que l’on estime à environ 6 ans.

Tendance n°4 : les achats à visée “psychologique” se multiplient

Notez que des comportements surprenants sont apparus vers le 5e mois de la pandémie, autour de juillet. Ainsi, les consommateurs se sont montrés particulièrement intéressés par des achats en ligne dits de “réconfort”. Ils ont plébiscités les e-fleuristes, les fabricants de mugs personnalisés, les pépinières qui livrent des plantes à domicile, les petits artistes peintres, les fabricants de bijoux fantaisie, etc. Le confinement a sans doute induit chez les consommateurs un besoin d’égayer leur intérieur pour des raisons évidentes.

Nous assistons également à une accentuation du manger-mieux et du développement personnel. Sur Amazon, la vente d’haltères, de disques de musculation et de bancs à progressé de 307 %. Les soupes et les conserves de légumes ont connu une explosion de près de 400 % et les machines à pain ont vu la demande se multiplier par 6 !

D’un autre côté, certains segments d’activité ont quasiment mis la clé sous le paillasson. Il s’agit notamment du commerce en ligne des bagages et des sacs de voyage (- 77 %), des caméras professionnelles (- 64 %), des maillots de bain (- 64 %), des vêtements de mariage (- 63 %), des costumes (-62 %), des chaussures de sport (-59 %), du matériel de camping (-39 %) et des clubs de golf (- 33 %).La période volatile que nous vivons appelle l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En confiant votre présence digitale à Tulip Commerce, vous vous dotez des moyens de vos ambitions pour opérer le virage numérique dans les règles de l’art. Discutons de votre projet !

En continuant à naviguer sur le site vous déclarez acceptez leur utilisation.
×

Bonjour!

Laissez un message à un de nos représentants ou envoyez-nous un e-mail à hello@tulipcommerce.com

× Comment puis-je vous aider ?